Background

PIXELZ BLOG

Obtenez un aperçu de la photographie de produits, post-production et des meilleures techniques d'image de produit de commerce électronique.

Comment retoucher vous-mêmes vos images de produits


Main Image
Après avoir installé votre studio photo, puis commencé la prise de vue en haute qualité avec le mode manuel de votre appareil photo, vous êtes presque prêt à vendre vos produits en ligne. Il reste seulement une dernière étape pour obtenir de superbes photos de produits prêtes à télécharger sur votre boutique en ligne. Il y a plusieurs étapes importantes dans la préparation de vos images pour le web. Dans cet article, je vais vous montrer la meilleure manière de retoucher vos images de produits, étape par étape.

Si vous avez besoin de modifier un grand nombre d’images et que vous pensez que cela va vous prendre beaucoup trop de temps, envisagez de solliciter de l’aide. L’externalisation de certaines fonctions peut rendre votre entreprise beaucoup plus efficace. La plupart des photographes ou des gérants d’entreprise n’ont pas le temps de retoucher les images pour le web. Photographier votre produit seul vous prend suffisamment de temps pour ne pas devoir également retoucher les photos après les prises de vue. Pixelz peut traiter vos images dans un court laps de temps (24 heures ou moins).

Recommandations de logiciels

Pour commencer, vous aurez besoin d’un ordinateur avec Lightroom ou Photoshop (ou similaire). Suivez cet article en visionnant les vidéos pour vous guider à travers les différentes étapes. La première fois peut sembler un peu laborieuse, mais après quelques essais, vous deviendrez plus rapides.

Je vais utiliser Photoshop, mais si vous n’êtes pas certain du programme que vous allez utiliser, le mieux pour vous est de les essayer en utilisant une version d’essai gratuite! Vous pouvez également utiliser “Creative Cloud Plan” d’Adobe qui vous permet de choisir la formule d’adhésion qui convient le mieux à vos besoins. Vous pouvez choisir une formule sans engagement à paiement mensuel ou une formule un peu moins chère avec un engagement annuel. Si vous prévoyez de faire votre propre travail de retouche à la maison, je recommande de choisir l’engagement annuel car vous ferez des économies, vous l’utiliserez souvent et vous l’aurez toujours à disposition! Voici les différentes offres d’Adobe: https://creative.adobe.com/plans

Une autre astuce utile pour devenir plus efficace dans la retouche des images est d’apprendre les raccourcis clavier par défaut dans Photoshop/Lightroom. Il y a un large éventail de touches que vous pouvez utiliser pour rendre votre travail plus rapide. Plus vous les utilisez, plus ils deviendront une seconde nature et vous n’aurez même plus à y penser! Pour l’instant vous pouvez juste vous concentrer sur les quelques raccourcis que j’utilise le plus souvent.

Adobe Keyboard Shortcuts button

C’est parti!

Etape 1: Corrections RAW

1 RAW Corrections de Pixelz sur Vimeo.

Une fois sélectionnées vos images dans leur dossier d’origine, ouvrez-les dans Photoshop RAW. Si vous n’avez pas pris vos images en format RAW, ne vous inquiétez pas, passez directement à l’étape 2 !

Il est important d’être conscient du fait que les images que vous voyez sur votre appareil photo sont différentes de vos fichiers RAW, car l’appareil a ses propres paramètres qu’il utilise par défaut pour ses fonctions d’affichage. Vous aurez donc besoin de faire de petits ajustements sur vos images. D’abord, assurez-vous d’avoir sélectionné toutes les images pour lesquelles vous souhaitez le même aspect en cliquant « Sélectionner tout ». Cela signifie que tous les changements que vous apporterez à une image donnée seront appliqués également aux autres images. Je vais maintenant vous montrer quelques outils fondamentaux et pratiques pour corriger facilement et d’un seul coup toutes vos images !

  1. Je commence par utiliser l’outil Pipette de balance des blancs, pour égaliser les couleurs et les tons. Comme vous le voyez, mon image a l’air plutôt bleue, donc en mettant l’outil au-dessus du fond blanc et en cliquant, elle change automatiquement en optimisant le fichier RAW. Vous voyez, l’image est déjà plus chaude, et c’est appliqué automatiquement à toutes mes images !
  2. Je me concentre ensuite sur mon produit. Je trouve qu’il est plutôt sombre et minable, donc je vais utiliser l’outil Exposition pour éclaircir le talon. En allant vers la gauche, l’image devient plus sombre, et vers la droite, elle devient plus claire. Comme mon sujet est noir, il me fallait un coup de pouce.
  3. Ensuite, je trouve que plusieurs parties du produit ont besoin de lumière d’appoint, pour éclaircir uniquement les endroits les plus sombres de l’image. Cela permettra à la texture de mieux ressortir. Plus vous bougez l’outil vers la gauche, plus il va éclaircir ces zones sombres.
  4. Puis j’ai joué avec plusieurs outils en même temps pour obtenir l’effet final que je voulais. J’ai encore éclairci le produit avec l’outil Exposition, mais j’ai alors trouvé qu’il manquait de relief. J’ai donc fait quelques essais avec les outils Contraste et Noirs, pour modifier uniquement les blancs et les noirs sans toucher aux gris. Cela m’a permis de faire encore mieux ressortir la texture !

Après avoir effectué vos changements, vous verrez que les fichiers RAW de toutes vos images auront les mêmes changements. Utilisez les aperçus pour voir où vous en êtes !

Quand vous avez terminé vos corrections RAW basiques, vous pouvez ouvrir les images directement depuis les RAW pour commencer à les retravailler, mais je préfère les sauvegarder en JPEG pour rester organisée. De plus, si vous ne pensez pas avoir le temps d’en faire davantage, sauvegarder vos images en JPEG est très pratique car vous pouvez ensuite les envoyer par internet à un fournisseur externe qui finira le processus.

J’ai cliqué « Enregistrer » pour sauvegarder des versions avec ces changements dans le même dossier, afin de tout avoir au même endroit. Une fois que Photoshop a terminé d’enregistrer les images, vous pouvez fermer la fenêtre. Vous devriez alors voir vos images en format JPEG dans votre dossier.

Etape 2 : Retouches ponctuelles

2 Spot Retouching de Pixelz sur Vimeo.

Ouvrez vos images JPEG dans Photoshop. Commencez par la première image « principale » dans la série (la première image que vos clients verront en visitant votre site).

J’ai brossé mes chaussures en daim avant de les photographier, mais à cause de la nature du matériau, il y a quand même de la poussière et des cheveux que je n’avais pas vus avant d’ouvrir mes images sur mon ordinateur pour y regarder de plus près. Il y a aussi quelques éraflures dans le cuir et des marques d’usure. C’est un problème fréquent avec les chaussures donc je vais utiliser Photoshop pour effacer ces défauts. Je commence par dupliquer le calque, afin de pouvoir comparer mon image avant et après retouches. Puis je commence à enlever toutes les petites traces de poussière et de cheveux en utilisant l’outil Correcteur.

Commencez par sélectionner un cercle autour du point que vous voulez corriger. Puis faites glisser votre selection vers un autre point proche qui ressemble au résultat que vous voulez obtenir. L’outil va remplacer la sélection dont ne vous voulez pas avec celle que vous voulez. Vous pouvez faire cela dans plein de situations !

J’utilise parfois l’outil Tampon de clonage pour les marques d’usure sur les chaussures. Il fonctionne de façon similaire à l’outil Correcteur.

Allez dans la sélection de pinceaux et choisissez un pinceau doux et à brosse. Vous pouvez ajuster la taille du pinceau selon les besoins. J’aime avoir une opacité assez importante pour mieux contrôler les changements que je fais. Zoomez sur les petits endroits que vous voulez corriger et Option-cliquez à l’endroit auquel vous voulez que vos éraflures ressemblent.

Puis allez à vos éraflures et « peignez » par dessus. De temps en temps, j’Option-clique un endroit autour de l’éraflure pour que l’ensemble soit bien homogène. Vous remarquerez que je passe souvent d’un outil à l’autre en fonction de la manière dont il me semble que chaque point doit être modifié, et de l’endroit où il se trouve. Pour des endroits difficiles à retoucher, j’utilise en général le Tampon de clonage qui me donne un meilleur contrôle manuel. Pour de petites retouches faciles, j’utilise plutôt le Correcteur.

J’utilise aussi souvent les outils de densité qui permettent d’égaliser les tons aux endroits qui en ont besoin. Il est possible d’augmenter ou de diminuer la densité des couleurs pour obtenir un aspect homogène.

C’est assez pratique de connaître les raccourcis clavier pour passer d’un outil à l’autre, afin de gagner du temps quand vous travaillez en alternance avec les deux. Comme vous pouvez le voir, je modifie la densité des endroits que je trouve trop clairs, car avec la texture du daim cela donne l’impression qu’ils sont usés.

Activez et désactivez votre calque de retouches pour voir le résultat de vos efforts, avant et après ! Si vous avez l’impression que ce n’est pas suffisant, vous pouvez continuer à utiliser ces outils jusqu’à ce que vous ayez atteint le résultat voulu. Je suis sûre que votre produit a déjà l’air magnifique, mais continuons à l’améliorer encore !

Etape 3 : Retouches rapides de couleur

3 Quick Color Adjustment de Pixelz sur Vimeo.

Même si vous avez déjà fait des modifications en RAW, j’aime bien faire encore quelques modifications en post production afin que mes produits soient vraiment remarquables ! Commencez par faire un calque de réglages Courbe. Ce niveau de retouche est un peu délicat à manipuler au début, mais une fois que vous êtes plus à l’aise, c’est un outil formidable pour obtenir des images exceptionnelles.

Pour bien utiliser cet outil, il faut savoir que le haut de la courbe modifie les blancs, le milieu modifie les gris et le bas modifie les noirs. Quand vous regardez votre image, évaluez ce qui doit mieux ressortir dans les tons gris. Dans mon cas, j’ai trouvé qu’il me fallait plus de contraste pour l’image entière, donc j’ai augmenté l’intensité des blancs et des noirs à la fois.

En bas et sur le côté du cadre de la courbe, vous pouvez voir un dégradé du blanc au noir, qui vous aide à manipuler la courbe dans la bonne direction pour obtenir un résultat plus clair ou plus sombre. Une fois réalisées ces petites modifications, il m’a semblé que toute l’image devait encore être éclaircie, alors j’ai augmenté l’intensité du milieu et toute la chaussure est devenue plus claire.

Certaines couleurs sont difficiles à photographier, donc il vaut mieux avoir votre produit sous la main quand vous faites vos retouches. Cela vous aidera s’il est nécessaire d’ajuster les couleurs. Comme j’ai photographié une chaussure noire, il faut que je neutralise le daim car parfois les couleurs qui entourent l’image apparaissent dans les noirs. J’ai créé un calque de réglage Teinte/Saturation qui me permet de modifier les couleurs (par ex : de rouge à violet) et leur intensité (par ex : de pâle à néon).

ex: de rouge à violet

ex: de rouge à violet

ex: de pâle à néon

ex: de pâle à néon

Pour changer d’une couleur à une autre, utilisez l’outil Teinte dans votre calque de réglage et déplacez le curseur jusqu’à obtenir la couleur que vous désirez. Si elle est trop saturée ou trop vive, utilisez l’outil Saturation et déplacez le curseur vers la gauche pour moins de saturation et vers la droite pour plus de saturation.

Je voulais désaturer mes noirs, donc j’ai déplacé le curseur de saturation vers la gauche. Je ne voulais pas que ce réglage concerne une partie de mon produit qui devait rester telle quelle, donc j’ai sélectionné le petit carré blanc sur mon calque et j’ai « masqué » les zones qui ne devaient pas être modifiées. C’est tout simplement une manière d’isoler ces parties du calque de réglages, ce qui est parfait quand vous avez besoin de modifier uniquement une partie du produit. Ensuite, j’ai utilisé le calque de réglages Luminosité/Contraste pour augmenter juste un petit peu mon contraste dans les noirs et les blancs, afin de faire ressortir encore plus le daim. Puis j’ai aplati tous mes calques pour voir tous mes changements avant et après.

Etape 4 : Créer le fichier et l’alignement

4 Making File & Alignment de Pixelz sur Vimeo.

La plupart des sites de commerce en ligne ont les mêmes tailles maximum de fichier pour leurs images, mais vérifiez tout de même, car parfois certaines catégories sont différentes sur chaque site. C’est une information facile à obtenir sur le site que vous avez l’intention d’utiliser. Quand vous préparez votre document, utilisez la taille maximale autorisée, car cela permettra à vos images d’être les plus grandes possibles et d’avoir la meilleure qualité possible quand vos clients les verront.

Image Alt

Commencez par créer un nouveau document sous Fichier>Nouveau. Comme vous connaissez à présent les dimensions qu’il vous faut, changez l’unité en Pixels et réglez les dimensions au maximum possible, en vous assurant que la résolution est à 72 dpi et que le fond est blanc. J’ai donné un nom de fichier qui correspond à ma chaussure avec ‘_1’ et par la suite je vais les marquer numériquement dans l’ordre du groupe d’images. Je n’ai pas de système particulier pour les noms de fichier dans ce cas, mais la plupart des gens organisent leurs noms de fichiers par styles de produits et codes de couleur pour s’y retrouver facilement.

Après avoir cliqué OK et créé le nouveau fichier image, tirez des repères réguliers sur votre fichier de haut en bas et de droite à gauche. Ces repères vous permettront de situer votre produit et de vous assurer que l’image reste alignée du début à la fin. Faites glisser votre image de produit retouchée et aplatie sur le fond blanc de votre nouveau fichier. Il vous faudra ajuster la taille de votre produit à l’intérieur des marges que vous avez créées avec vos repères. Assurez-vous que le bas de votre produit est aligné, dans ce cas le bas du talon, pour que votre produit soit identique et bien situé dans toute votre série d’images.

Une fois que votre produit est centré à l’intérieur des marges définies par vos repères, utilisez l’outil Baguette magique pour sélectionner le fond de votre image. Puis allez à Sélection>Améliorer le contour, et vous pourrez affiner la sélection que vous venez de faire autour de votre produit. Avec cet outil, vous pouvez faire glisser votre outil circulaire sur le contour de votre produit et celui-ci « colle » naturellement au contour.

Puis vous pouvez créer un masque à partir de votre sélection en cliquant sur le petit bouton carré avec un rond au milieu. Cela attachera automatiquement un masque à votre calque retouché. Si vous l’activez en cliquant “\”, vous pouvez vérifier votre masque pour être sûr qu’il recouvre bien tout ce que vous voulez. Dans mon cas, il y avait une petite ombre que je voulais encore éliminer. Vous pouvez utiliser votre pinceau pour effacer tout simplement les parties que vous voulez. Cliquez à nouveau “\” pour sortir du masque. Et voilà maintenant votre produit sur le fond blanc !

Etape 5 : Créer des ombres et enregistrer

5 Shadow & Saving de Pixelz sur Vimeo.

Encore une étape avant d’avoir terminé ! Si vous voulez que votre produit soit encore mieux présenté, essayez d’ajouter une ombre ! Cela aidera à stabiliser l’image de votre produit et à lui donner plus de relief.

Comme j’ai photographié mon produit sur un fond blanc et sous lumière naturelle, j’ai naturellement obtenu une ombre sous le talon. Je vais réintégrer cette ombre dans l’image en dupliquant le calque retouché. J’efface le masque sur le calque inférieur et vous voyez l’ombre apparaître. Ensuite, je désature l’ombre car elle me semblait un peu rouge. Je crée un nouveau masque sur mon calque, après quoi j’efface tout ce qui est sur ce calque à part l’ombre sous la chaussure. Utilisez un pinceau à forte opacité pour obtenir une transition homogène. Et voilà ! Voici les versions Avant et Après de mes splendides images de produits !

Avant

Avant

Après

Après

Maintenant que vos produits sont parfaits, enregistrons les images et passons à la suite ! Enregistrez vos fichiers .PSD pour avoir accès aux originaux si vous en avez besoin plus tard. Ensuite, enregistrez un fichier .JPG que vous pouvez utiliser sur votre site ! Une fois que votre premier fichier est prêt, il est temps de passer au suivant. Suivez la même procédure et enregistrez votre fichier avec le suffixe ‘ _2’ et ainsi de suite.

Je fais des retouches depuis longtemps et c’est devenu une seconde nature, donc j’aurais du mal à vous dire combien de temps cela vous prendra. Au début, soyez patients, c’est avec la pratique qu’on devient de plus en plus rapide.